“línia discontínua” de jordi mitjà

Lorsqu’on prend la route de Cadaqués on tombe sur un panneau de signalisation atypique sur lequel on lit : Attention: ligne discontinue n’indique qu’axe d’autoroute. C’est une manière subtile de nous alerter de quelques risques qui seraient, autrement, trop évidents. En 2015, Huc Malla m’a montré toute une série d’objets gardés dans son entrepôt, parmi lesquels quelques-uns que Lanfranco Bombelli avait générés pendant la première étape de la Galerie Cadaqués. Ce jour-là nous avons signé par la parole un contrat : dans le futur, nous allions faire une exposition avec tout ce bagage d’œuvres d’art, d’affiches, d’emballages, de pièces en bois et de rejets divers.

Un certain désir pour le risque partagé avec Huc Malla et une grande envie de dynamiser sa collection de collections a été le déclencheur de ce projet. Dans le but d’activer une résidence artistique, fin 2020, je commence à déplacer quelques-uns de ces matériaux vers l’espace de la galerie dans l’intention de les resignifier. Quelques rejets qui vont postérieurement circuler vers l’atelier de Lladó pour finir à nouveau à Cadaqués. La logique du processus est celle du transite de contenus qui avancent physiquement du temps passé au temps présent. De l’hommage euphorique à la dérive critique, avec la grâce de revivre la plus grande splendeur ou avec l’inconvénient de s’écraser pente dessous. En temps de Covid, rester sur la route en transportant des matières sensibles et dangereuses a été aussi réconfortant qu’une guérison.

 

jordi mitjà. cadaqués/lladó. mai, 2021

exposition du 24 juin au 12 septembre 2021

Share: